Regard porté sur Série TV « Real Humans » diffusée sur ARTE le jeudi soir à partir du 04/04/2013

 

Après « Borgen » abordant la chronique politique façon « The Best Wing » (A la Maison Blanche ») venant du Danemark, c’est la Suède qui nous offre une série d’anticipation originale bourrée de références cinéphiles et de clins d’œil aux incontournables du genre !

La société s’est dotée d’une population de Hubots, robots à l’apparence humaine fortement estampillés Ken et Barbie

Real Humans

sur la finition des traits, destinés à aider les Humains dans leur tâche quotidienne ou industrielle.

Une entrée USB derrière la nuque permet de les recharger afin d’être performants en chauffeur, aides à domicile-assistant gériatrique, coach sportif, manutentionnaire et accessoirement stripteaseuse ou « robot-lover » !

Les humains ont des failles et des défauts et ces Hubots vont devenir plus que « des ustensiles de compagnie », ils vont représenter une aide, un réconfort, sans conflits, des maris, des confidents de substitutions voir même des sex-toys ! Mais est ce que les Hubots ont une conscience et sont capables de sentiments ? La notice d’utilisation dit que non, les faits vont s’avérer contradictoires ! Vont-ils s’unir contre les Humains, peuvent il dévier de leur fonction limitée et restrictive ?

Les deux premiers épisodes de la série nous plantent le décor (une sorte de Wisteria Lane au pays des robots avec des familles moyennes en proie à des problèmes de couple, d’aïeul à gérer…), les personnages avec les Hobots (Mimi une asiatique reprogrammée, Hotie un robot en sursis de recyclage, une horde de Hobots dissidents avec un tatouage spécifique comme signe de ralliement…) les humains « adhérant » ou réfractaires aux droides…

« Les Hobots n’ont pas de religion, de pensées, d’émotions…rien » dit une représentante de la brigade des Hobots

Ce qui fait l’intérêt de cette série ce sont les références et les thèmes récurrents précédemment traités dans la Littérature et le Cinéma. On pense à «l’Age de cristal » (certains hobots ne veulent pas mourir ou être reprogrammés) « Intelligence Artificielle » (Aspiration à vivre des émotions et à être humain) « Terminator-Renaissance » (l’un des protagonistes important est humain mais se recharge aussi avec entrée USB !) « Clones » sur quelques aspects morphologiques, « Blade Runner » et ses répliquants qui aspirent aussi à la Vie et s’estiment des humains parfaits… Dans son ensemble, l’histoire est ancrée dans le quotidien mais par certains plans, elle est proche, par sa photo, son style ou son rythme de films de zombies ou d’ambiance comme « The Faculty ».

Ce qu’on peut dire c’est que cette série a de la tenue, n’a rien à envier aux séries US, après l’incursion française dans un autre style dans le fantastique, avec les « Revenants », l’Europe se fera-t-elle au final par ses créations télévisuelles de qualité, hommages au Cinéma de  genres ? En tout cas « Real Humans »  promet un bel engouement par les fans de SF intelligente à condition bien sûr qu’elle ne s’essouffle pas en route !

PS A noter que la campagne Marketing de lancement de la série s’est faite au Cinéma avec des bandes annonces et a surement suscité la curiosité des 1,4 million téléspectateurs devant ARTE le Jeudi 04 Avril 2013 ! Le replay reste une option pour les retardataires ! N'ayant pas trouvé de Bande annonce en VF ce sera en suédois sous titré en néerlendais c'est déjà de la science fiction ! Comme la série est quand meme très visuelle ça donne une idée globale du style imposé !